Blogue

Le jeu du

Le jeu du « suis moi je te fuis » dans une relation amoureuse

Publié le 20 février 2019 à 15h37 dans Rencontres Montréal | par Sonia Poirier

Le jeu du « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis» est assez commun au début d’une relation amoureuse. Beaucoup de gens pratiquent ce jeu de manière inconsciente ou consciente. Cetains coachs recommandent cette technique pour attirer l’attention d’une personne qui nous plaît. Notamment,au début d’une relation amoureuse. Mais que penser de cette méthode? Pourquoi est-elle souvent pratiquée ou recommandée? Est-ce que ça marche vraiment? Dans quels contextes? Je réponds à toutes ces questions et vous dévoile si cette technique de plus en plus à la mode est vraiment une bonne idée pour  débuter ou faire durer une relation.

4 raisons qui incitent à pratiquer inconsciemment le « suis-moi je te fuis »

L’envie de pimenter sa relation

La première raison vient du fait que quand nous obtenons quelque chose trop facilement, nous avons tendance à lui attribuer moins de valeur. Alors que les choses obtenus dans l’effort ont plus de valeur à nos yeux. Trop facile à obtenir = moins de valeur. Difficile à obtenir = plus de valeur.

La peur de s’engager

La deuxième raison est liée àla peur de l’engagement.. Cela peut effrayer les personnes habituées à être indépendantes. En effet, elles ne comprennent pas comment on peut prétendre aimer quelqu’un alors qu’on ne fréquente que depuis peu de temps et qu’on ne  connaît pas assez. Les hommes tout comme les femmes redoutent parfois de mettre des mots sur leur relation par peur de s’engager. Même lorsque nos sentiments semblent réciproques, on peut avoir peur que le simple fait d’officialiser les choses change la dynamique. Contre cette peur de l’engagement, « jouer » avec les sentiments de l’autre est une façon de ne pas s’engager.

La crainte de perdre l’autre

D’instinct primaire chez l’être humain, une personne souhaitera toujours détenir une chose, une personne sans forcément combler un besoin. Celle-ci ne supportera pas de perdre quelque chose qui lui appartient. C’est ainsi que les hommes et les femmes pratiquent le « suis moi je te fuis » bien souvent de façon inconsciente. Certaines personnes pratiquent le jeu du « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis », en pensant qu’avouer totalement leur amour et vivre en conséquence fera croire à l’autre qu’il n’y a plus de défi. Ces personnes croient que cela leur évite d’être prise pour acquis, en rendant les choses plus difficiles pour l’autre. Elles croient que ce moyen évitera à leur partenaire de se lasser de leur présence, puisqu’ils (elles) doivent constamment faire des efforts pour passer du temps avec eux.

Le manque de confiance en soi

Le fameux jeu du « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis » dans la relation amoureuse vient parfois du fait que les gens manquent de confiance en eux. En particulier les personnes qui ne sont pas capables de faire face aux situations, surtout lorsqu’elles tendent à devenir plus sérieuses.  Mais après avoir expliqué les raisons , est-ce vraiment une bonne idée de l’utiliser si on veut qu’un homme indécis ou une femme indécise s’engagent dans la relation?

Votre coach amoureux, Marie: 17 ans d’expérience!

5,0

Etoile avis

(avis)

Séance gratuite 30 minutes

Faut-il pratiquer le « suis-moi je te fuis »?

Cette technique n’est pas magique!

Si votre objectif est uniquement de vous amuser et que vous ne recherchez pas une relation à long terme, vous ne perdez rien à essayer. Mais si vous recherchez une relation sérieuse, vous devez savoir qu’ il y a des inconvénients à cette technique. Utiliser cette technique ne fonctionnera pas si la personne avec qui vous sortez ne se soucie pas de vous. S’il ne veut que s’amuser et n’a absolument aucune envie de s’engager avec quelqu’un. Cela ne le fera pas changer d’avis et vous aurez un beau : « Fuis-moi, je m’en fous ! ». En régle générale, lorsque vous rencontrez une personne  our la première fois, vous ne connaissez pas tout son passé amoureux, ni ses relations antérieures. Si cette personne est un tant soit peu indépendante, elle aura du mal à comprendre comment vous pouvez ressentir autant de choses alors que vous venez à peine de vous rencontrer. Cela risque donc de le faire fuir… Du même coup, si vous avez l’air complètement désintéressé, la chimie risque de ne pas opérer… Il faut donc savoir s’adapter, sans jamais oublier qui nous sommes et ce que nous désirons véritablement.Sans tomber dans l’intensité extrême afin d’éviter d’avoir l’air dépendant affectif, il faut quand même laisser transparaître comment vous vous sentez face à l’autre. Il faut y aller étape par étape, en gardant en tête le respect de soi, de ses émotions et de ses valeurs. En bref, trop indifférent ou trop collant, les deux approches sont à éviter!

Elle ne fonctionne qu’au début de la relation, face à une personne indécise

D’une manière générale, oui ! Vous avez probablement déjà vécu une situation où vous avez suivi quelqu’un qui vous fuyait ou avez fui quelqu’un qui vous suivait. Un exemple : vous venez de commencer une relation avec quelqu’un et il semble intéressé. Alors vous êtes heureux et vous l’appelez souvent ou lui dites très vite que vous l’aimez. Bizarrement, il ne répond pas à vos avances comme vous l’attendiez. Ou pire encore, au bout de quelques semaines vous voyez qu’il vous appelle moins souvent. Il vous dit alors qu’il préfère arrêter.  Car, il n’est pas sûr de ce qu’il veut et n’a pas assez de sentiments pour vous. Il peut également évoquer comme raison qu’il ne se sent pas digne de vos sentiments ou de votre confiance. Parmi ces raisons, vous en trouverez une que vous avez déjà vécue auparavant au travers de vos relations.

En résumé, il s’est intéressé à vous et lorsque vous lui avez fait part de vos sentiments, il a commencé à s’enfuir. C’est pour cette raison que certains coachs conseillent généralement d’utiliser « suis-moi, je te fuis, fuis-moi, je te suis » comme ‘approche! Il est conseillé aux femmes de se comporter comme un trophée, une récompense, un défi ! Bien sûr, certaines femmes parviennent à le pratiquer et d’autres sont mal à l’aise et ne peuvent pas jouer à un jeu au début d’une relation et cacher leurs vrais sentiments. Là où le « fuyez-moi, je vous suis » marche bien, c’est face à un homme indécis ou à une femme indécise.

Il vaut mieux rester authentique

Entre ne rien montrer et montrer un peu d’intérêt, il y a une différence. Je pense que tout est dans la mesure. Si quelqu’un montre de l’intérêt, montrez de l’intérêt dans les mêmes proportions. Ne faites pas semblant d’être indifférent. Il pourrait se décourager. En revanche, s’il vous montre trop de sentiments en très peu de temps, montrez-lui de l’intérêt mais ne montez pas à toute allure. Si un homme commence à vous parler de mariage ou de bébé au bout de quelques semaines eou quelques mois. Vous aurez très vite envie de vous projeter dans un avenir radieux. Mais ce qui arrive trop vite peut commencer tout aussi vite. Évitez de vous jeter au cou du premier venu et d’étaler vos sentiments au grand jour lors du 2e rendez-vous. Il est tout de même primordial de laisser paraître qui vous êtes vraiment et vos émotions.

Trouver le bon équilibre  et appliquer la réciprocité

Lorsqu’une relation plus stable désire s’établir, le jeu du « fuis moi je te suis »  risque d’être plus nuisible qu’autre chose à votre épanouissement personnel et à votre vie amoureuse.  En effet, il est  important, pour vivre une relation satisfaisante et harmonieuse, de trouver le bon équilibre, de respecter les sentiments de l’autre et le besoin de liberté de chacun . Cela implique que les deux parties doivent faire des efforts pour se satisfaire l’un et l’autre. Vous devriez établir ce qui vous convient et ce qui vous déplait, et en faire part à votre partenaire.

La confiance en soi , la règle d’or

Sans une bonne confiance en soi, il est difficile de s’ouvrir de manière authentique à l’autre. Les hommes aiment les femmes qui ont confiance en elles et vice versa. Avoir confiance, s’aimer et se respecter est primordial afin de pouvoir vraiment s’investir dans une relation. Travaillez sur vous afin de vous vider de toutes vos pensées négatives et dites-vous que vous êtes à la hauteur. Ne soyez pas que concentré sur l’attention de l’homme ou de la femme que vous désirez conquérir et portez votre attention sur votre propre valorisation. Lorsque les relations amoureuses sont conduites par des personnes dont l’estime de soi est forte, les chances de réussir sont bien plus grandes. En effet, ; le partage se fait plus difficilement et les malentendus peuvent être nombreux.

Pour conclure, le jeu du « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis  peut paraître amusant au départ.  Vous pouvez user de ce jeu avec précaution au début de la relation, mais à long terme, une relation basée sur les vrais sentiments et la sincérité vous sera beaucoup plus profitable. Trouver le bon équilibre, éviter les extrêmes et rester authentique, voilà ce qui vous permettra de vous adapter à toutes vos relations sans les gâcher.

Vous souhaitez faire un travail sur vous-même pour faire fonctionner votre actuelle ou future relation? il me ferait plaisir de vous faire  découvrir ma séance de coaching amoureux gratuite. Nous parlerons de la façon dont je peux vous aider à décoder les signes d’intérêt que l’on vous porte et à améliorer vos relations amoureuses. Au plaisir!

Marie-France Archibald, coach amoureux Montréal, Québec depuis  2004

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>